Dans Villeray, Hydro-Québec a dû mettre un terme prématurément à son projet pilote en raison d’un manque flagrant d’acceptabilité sociale. Sur 18 467 compteurs prévus, plus de 6500 compteurs émetteurs de radiofréquences n’ont jamais pu être installés car les résidents ont refusé d’ouvrir leur porte aux techniciens. Au moins 37 demandes officielles de retrait de nouveaux compteurs installés sans le consentement des résidents sont parvenues à la direction d’Hydro-Québec.

Exposée depuis l’automne 2011 à la présence des nouveaux compteurs dans leur domicile, une large partie de la population de Villeray sert toujours de cobaye dans le cadre d’un projet pilote mettant à l’essai les compteurs  “intelligents” d’Hydro-Québec.

( Téléjournal Montréal; Anne-Marie Dussault fait le point avec le journaliste scientifique Michel Rochon ici )

( album photo ici )

Ces nouveaux compteurs représentent un risque pour la santé publique en raison des radiofréquences qu’ils émettent en permanence?

( Rapport du Dr David O. Carpenter déposé devant la Régie de l’Énergie du Québec ici )

Les “smart meters” sont vivement contestés partout en Amérique du nord tant aux États-Unis, en Australie qu’au Canada ( Alberta et C.-B. ). La contestation s’organise aussi au Québec.

Nous demandons au gouvernement du Québec:

1) Qu’il impose à Hydro-Québec un moratoire immédiat à l’installation de tout compteur émetteur de radiofréquences en raison des risques sérieux qu’ils représentent pour la santé humaine;

2) Qu’une commission d’enquête itinérante, publique et transparente, composée de manière paritaire, soit créée, sous l’égide du Bureau d’audiences publiques en environnement (BAPE), afin de bien évaluer le projet dans son ensemble et de faire le point sur les risques liés à l’électropollution;

3) Qu’il exige d’Hydro-Québec qu’elle accorde à tout abonné, sur simple demande écrite, sans tracasserie administrative ni frais supplémentaire, le remplacement rapide de tout compteur émetteur de radiofréquences déjà installé par un compteur électromécanique, ainsi que le droit de conserver les compteurs électromécaniques déjà installés.

* * *

Ces compteurs sont au coeur de nombreux enjeux qui touchent

la santél’économiela hausse des coûtsle piratagela sécurité et la vie privée.

header new site

vous pouvez  REFUSER !

Un grand nombre de citoyens ont réussi à garder leurs anciens compteurs électromécaniques en ne se laissant pas intimider par les menaces des installateurs et en n’ouvrant pas leur porte lorsque les compteurs sont à l’intérieur du domicile.

compteur barré 2compteur coucoujoliette 2Smart Meter Lock 2photo cabane rosemère

Plusieurs citoyens n’ont pas hésité à barricader leurs vieux compteurs à roulettes afin d’empêcher l’installation des nouveaux compteurs à RF.

AUCUN FRAIS supplémentaires n’ont été facturés aux citoyens qui ont fait respecter leur liberté de choix.
* * *  VOYEZ LA PREUVE SUR VIDÉO  * * *

Attention! Les installateurs, payés au rendement, induisent les clients en erreur en affirmant
que 
des pénalités seront chargées à ceux qui gardent les anciens compteurs à roulette.

Soyez vigilants car Hydro-Québec installera les nouveaux compteurs malgré les avis de non consentement qui lui ont été envoyés. Les nouveaux compteurs peuvent être installés en un rien de temps même en votre absence si le compteur est facilement accessible.

* * *

Savez-vous que :

En juin 2014, la Régie de l’énergie a donné le feu vert à Hydro-Québec pour l’installation de compteurs dits «intelligents » à la grandeur du Québec FAISANT FI de la protestation citoyenne exprimée par :

– les témoignages accablants déposés en grand nombre à l’attention du régisseur

– plus de 6 000  Avis de non consentement adressés à Hydro-Québec

– plus de 200 Mises en demeure de retirer les compteurs émetteurs de radiofréquences adressées à Hydro-Québec

– plus de 100 demandes de Moratoire adressés au gouvernement par les municipalités

– le dépot d’une première pétition à l’Assemblée Nationale signée par plus de 17 000 citoyens le 4 décembre 2012

– des manifestations dans les rues de Montréal, Québec et Sherbrooke pour réclamer l’arrêt du déploiement –

5 février 2012 – Vidéo du 12 avril 2014Vidéo du 14 juin 2014

des articles de journaux/revues, entrevues à la radio/TV; témoignages de personnes électrosensibles, de médecins et scientifiques; rencontres de la ministre de l’Énergie et de députés pour expliquer les risques et enjeux associés à ces compteurs électropolluants imposés à la population…

En mai 2013, une motion déposée par Amir Khadir et adoptée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale demandait à Hydro-Québec demandait à H-Q: « Que l’Assemblée nationale demande à Hydro-Québec d’évaluer d’autres options afin de ne pas pénaliser financièrement ses clients qui ne veulent pas de compteurs «intelligents» et de leur offrir le choix d’un autre type de compteur sans leur imposer des frais punitifs qui sont actuellement de 137$ à l’installation et de 206$ annuellement. »

En décembre 2013, un décret ministériel signé par madame la ministre Martine Ouellet (PQ), demandait à H-Q : «d’évaluer d’autres options  afin de ne pas pénaliser financièrement ses clients qui ne veulent pas de compteurs intelligents et de leur offrir le choix d’un autre type de compteur sans leur imposer des frais punitifs qui sont actuellement de 137.$ à l’installation et de 206.$ annuellement

Nous avons écrit au premier ministre et au ministre de la santé, tous font sourde oreille!

 

* * *

Manifestez votre refus en signant la nouvelle pétition, envoyant un avis de non-consentement,
en distribuant des tracts, des affichettes et des feuillets d’information, en organisant une séance d’information,
en joignant ou créant un groupe local, en participant aux activités annoncées dans notre AGENDA.

Nous vous invitons à contacter votre député provincial. Les coordonnées de tous les députés du Québec sont disponibles ici. Pour contacter les médias locaux dont la liste est disponible à partir de ce site selon les région.

Il n’est pas trop tard pour contrer ce projet insensé!

Nous vous invitons à regarder l’excellente entrevue avec Véronique Riopel,  co-fondatrice du groupe Laval Refuse, qui présente les principaux enjeux et les demandes des opposants québécois actifs dans différents groupes locaux Refuse et réunis dans le mouvement Refusons les Compteurs.

Le paradoxe des compteurs groupés

Publié: décembre 19, 2013 dans informations

Hydro-Québec a beau promettre de réduire les frais d’option de retrait (98$ une fois puis 17 $ par mois) facturés aux gens qui ne veulent pas de compteur émetteur de radiofréquences soupçonnées cancérogènes, cela n’aidera en rien les gens qui vivent avec plusieurs compteurs installés dans leur logement ou tout près, déplore Marie-Michelle Poisson, initiatrice du mouvement Villeray Refuse et membre du collectif Refusons les Compteurs.

Lire l’article au complet

VOUS POUVEZ REFUSER !

Publié: décembre 19, 2013 dans informations

Partout au Québec les citoyens se mobilisent.

Manifestez votre refus en envoyant un avis de non-consentement, en distribuant des tracts, des affichettes et des feuillets d’information, en organisant une séance d’information, en joignant ou créant un groupe local, en demandant à votre municipalité d’adopter une résolution demandant un moratoire, en signant et faisant circuler la nouvelle pétition.

Les gens qui refusent fermement conservent leurs compteurs électromécaniques.
AUCUN FRAIS supplémentaires n’ont été facturés aux citoyens qui ont fait respecter leur droit à la liberté de choix.

André Cloutier, chef des projets d’efficience chez Hydro-Québec, l’a confirmé :

* * *  VOYEZ LA PREUVE SUR VIDÉO  * * *

Attention! Les installateurs, payés au rendement, induisent les clients en erreur en affirmant que des frais leur seront chargés s’ils gardent leurs anciens compteurs.

 Suivez-nous sur YOUTUBE et FACEBOOK

Suivi médical

Publié: novembre 16, 2012 dans informations

Il est extrêmement déplorable qu’Hydro-Québec n’ait aucunement prévu d’assurer une étude sanitaire de l’implantation des compteurs émetteurs de RF dans le cadre du projet pilote de Villeray,  ni d’assumer ses responsabilités en procédant à des vérifications techniques sur le terrain et en apportant un soutien réel aux personnes en détresse.

Selon la notice du fabricant, pour être conforme aux limites d’expositions aux radiofréquences pour la population générale exposée de manière non-contrôlée, l’antenne contenue dans le compteur doit être installé de manière à offrir une distance de séparation d’au moins 20 cm de tout personne et ne doit pas être située au même endroit ni fonctionner en même temps que n’importe quelle autre antenne ou transmetteur. Vous devez donc être particulièrement vigilants si le compteur est directement accessible, si vous avez plusieurs compteurs regroupés et si les compteurs sont en présence d’autres appareils émetteurs tels les Wi-Fi, téléphones sans fil ou consoles de jeux. Dans tous ces cas le s compteurs pourraient ne plus se conformer aux normes sécuritaires et Hydro-Québec n’a effectué aucun contrôle lors de l’installation pour que ces normes soient respectées. (Voir le cas de M. Pierre Lepage)

Les principaux symptômes et malaises rapportés par les personnes exposées quotidiennement aux RF émises par les compteurs sont : troubles du sommeil et de l’appétit, nausées, migraines, étourdissements, irritations cutanées, palpitations cardiaques, acouphènes et fatigue généralisée.

Si vous pensez que votre santé est affectée par la présence des compteurs émetteurs de Rf ( Focus Landi-Gyr ou Itron) et/ou des routeurs n’hésitez pas à nous écrire à villerayrefuse@gmail.com

Nous pourrons alors vous donner les coordonnées de trois médecins qui travaillent dans la même équipe de santé environnementale et qui ont convenu d’assurer le suivi médical des personnes affectées par les compteurs. Le cas échéant, ces trois médecins pourront constituer un dossier sanitaire et demander qu’une étude épidémiologique en bonne et due forme soit entreprise par la direction de la santé publique du Québec.

Très important!

Pour faciliter les diagnostiques et éventuellement documenter les recours en justice, plusieurs médecins et avocats conseillent de tenir un journal de bord détaillé faisant état des dates, lieux et circonstances où les symptômes apparaissent et disparaissent pour chaque membre de la famille. Il est aussi opportun de noter les faits concernant les animaux de compagnie, les animaux de ferme et les végétaux qui vivent à proximité des compteurs, des routeurs, des collecteurs et antennes relais,  émetteurs de radio-fréquences.

Un appareil de mesure est aussi mis à  votre disposition ici

Un excellent dossier sur les effets sur la santé peut être consulté ici. ( en anglais)

D’autres informations sont regroupées dans la page Pourquoi refuser?

Le reportage diffusé à TVA Nouvelles est visible ici

Une famille de quatre personnes rapporte éprouver des symptômes tels que migraines, nausées, perte d’appétit, étourdissements, insomnies et palpitations cardiaques depuis que les 6 compteurs sont installés dans leur cuisine située au demi-sous-sol. Ils ont demandé le retrait des 6 compteurs, mais Hydro-Québec n’a toujours pas donné suite à cette demande.

Le témoignage de Pierre Lepage  est disponible sur le site de la Régie  ici